Histoire du restaurant Walliserkanne


1889 

Johannes Aufdenblatten-Imahorn et sa sœur Katharina construisent la maison avec son restaurant au rez-de-chaussée dans un style traditionnel valaisan.


1934 
Emma et Otto Aufdenblatten achètent le restaurant 'Chemin de fer' et l’appartement au 1ier étage.

Otto et Emma Aufdenblatten devant le Chemin de fer (1935)

 

 

1940

Le 'Chemin de fer' devient 'Walliserkanne'.

 

L’intérieur vers 1940

 


1945

Otto Aufdenblatten construit un chalet côté ouest et une piste de quilles au rez-de-chaussée. Aujourd’hui, on y trouve la Pfisterstube.


1957Les frères Armand et Hugo Aufdenblatten reprennent la Walliserkanne.

"Dancing Walliserkanne" au rez-de-chaussée jusqu’en 1971

 

 

De 1961 à 1971,

les clients béguètent au Ziegenbar (bar de la chèvre) au sous-sol.

Ziegenbar (1961-1971)

 

 

1966
Au premier étage, ouverture de la salle à raclette.
  
1969
Menu

 

1971

Un dancing est ouvert au premier et deuxième sous-sol.

Dancing Walliserkanne avec groupe de musique sur scène

 


1991
Armand Aufdenblatten devient seul propriétaire de la maison.  
 
Menu


 1991 – 1994 
Extension de la terrasse du 1er étage à 65 places. 
  
1992La maison est creusée au-dessus du restaurant pour créer 3 nouveaux étages d’habitation.

 

 À partir de 1994

Les murs du Dance Garage tremblent au rythme du dernier son Techno.

Discothèque Dance Garage (1994-1998)

 


1998Alex et Andreas Aufdenblatten reprennent la Walliserkanne. La discothèque devient 'Il Ristorante'.


2000
Rénovation "douce" de la salle à raclette pour préserver son caractère. Le confort est amélioré aussi bien pour les clients que les collaborateurs.  
 
2002
À l’automne, rénovation de la Pfisterstube. 

 

2003

Encore une fois, le restaurant et la salle à raclette sont embellis.

L’âme de la Walliserkanne de 1935 à 1995: Anny Heinen-Perren

À la Walliserkanne de 1957 à 2005: Adelheid Clausen (à droite)

Une tablée de joyeux habitués des années 40

Brigade de service vers 1960